Le Chant Funèbre des Loups de Mibu

1865, Ere Edo, Japon Féodal.Il éxiste deux grands clans qui s'opposent : le ShinsenGumi, un groupe armé au service du Shogun et le Chôshû, un mouvement impérialiste dont le but est de renverser le Shogun.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Suite de la visite [ Suou ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Saito
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 31/08/2007

Caractériques RPG
Clan: Shinsengumi
Grade: Commandant
Gains: 7 ryos

MessageSujet: Suite de la visite [ Suou ]   Jeu 23 Oct - 0:10

Bon pour l'instant, tout se déroulait à merveille. Le petit "incident" sentimentalement dégoulinant de guimauve étant à peu près oublié, Saito avait pu jouer le guide au sein du Shinsengumi pour la nouvelle servante. Ainsi avait-il avec beaucoup de flegme fait un rapide tour des jardins, lui expliquant que c'était lieu prompt à la méditation et que par pitié elle ne devait pas faire un massacre de paravent au milieu des samurais en communion avec eux-même. De loin, il lui avait désigné les bains fréquentés par les membres du groupe. En lui demandant doucement de ne pas aller faire frémir ses atouts par là, lui rappelant que l'équipe était presque entièrement constituée d'individus masculins. M'enfin, il disait ça pour elle, il n'était pas le défenseur de la veuve et de l'orphelin non plus et il n'avait pas à sauvegarder la vertu de cette jeune femme. Qui tente le diable... eh bien tente le diable. Il n'y avait pas plus simple que cela.

Ensuite, Saito voulut l'emmener visiter la salle d'entraînement. Vu que Suou avait reçu une certaine éducation physique, il pensa que cet endroit l'intéresserait. Après si ça ne l'intéressait pas, à vrai dire le samurai s'en fichait. Il essayait d'avoir l'air poli et à l'écoute de cette nouvelle servante afin de ne pas la faire tout de suite. Bref, plus ils approchaient, plus les bruits résonnant de la salle augmentaient. Personnellement, il n'allait dans la salle d'entraînement que pour surveiller un peu les nouvelles recrues ou donner des conseils. Il préférait s'adonner seul et tranquillement à l'épanouissement de son corps.

Quand ils entrèrent, les délicates narines de Saito furent attaquées par l'odeur de la sueur, des armes chaudes d'avoir été utilisées, l'ambiance même de l'effort. Boah, ce n'était plus pour lui tout ça, cet étalage de force et de capacités, à voir si son voisin était mieux foutu ou pas que soi. Non, Saito préférait flatter son ego tranquillement. Quand les soldats remarquèrent la présence de leur supérieur, mais pas encore celle de Suou qui était un peu en retrait - choix volontaire de Saito - , ils eurent un léger moment de flottement, certains reprirent leurs exercices, d'autre le saluèrent mais remarquant que celui-ci s'en fichait royalement, ils n'insistèrent pas.

Le samurai se tourna alors vers la ravissante jeune femme, lui laissant alors une vue complète de la salle. A voix basse pour qu'aucun soldats proches ne puissent se mêler ou écouter plus qu'il n'en convenait, l'homme prit enfin la parole:

"Bon, comme vous l'avez sûrement deviné, voici la salle d'entrainement. Comme je suis dans un moment de bonté, voulez-vous que je vous demande un droit d'accès autre que pour faire les poussières et aérer? Je crains fort que votre entraînement ne serve à rien si vous vous ramollisez à cirer des parquets."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suou

avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 03/09/2007

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Shinobi
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Re: Suite de la visite [ Suou ]   Jeu 23 Oct - 20:49

Elle suivit donc sagement le samurai en écoutant attentivement tout ce qu'il lui disait. Non seulement parce que cela constituerait le début de sa base de données pour le Chôshû, mais aussi car elle adorait sa voix, bien qu'il ne prenait la parole que rarement, c'est-à-dire lorsque c'était nécéssaire.

Ils traversèrent le jardin, bien plus joli et mieux entretenu que celui de son clan. Elle pouvait y distinguer des centaines de fleurs et de plantes différentes, toutes plus belles les unes que les autres, donnant un charme fou à cet endroit. Elle remarqua même la présence d'un puits en pierre au fond du jardin, adjacent à un petit ruisseau à l'eau translucide. On pouvait y voir nager de belles carpes Koi, reluisantes de couleurs et aux écailles miroitantes. Un petit pont de bois permettait de passer de l'autre côté du cours d'eau.
Elle ne nota pas la remarque de Saito concernant les Onsens : il était évident qu'elle n'y mettrait pas les pieds aux heures de pointe.

Elle fut bientôt sortie de ses pensées par les tintements des armes des combattants. Ils se trouvaient, Saito et elle, face à la salle d'entrainement. Lorsqu'il fit coulisser le pan de mur, un court silence s'installa. Certains le saluèrent, d'autres pas et il n'y prit pas gare. Elle comprit alors qu'il éxerçait un grand pouvoir au sein du Shinsengumi en plus d'être un excellent épéiste et qu'elle n'aurait pu mieux tomber. Il se retourna alors vers elle en lui parlant à voix basse. Il lui proposait de lui donner un accès pour son propre entrainement lorsque la salle serait vide. C'était une attention très gentille et ne pouvait que l'honorer.

"Ce serait un plaisir. Devrai-je m'entrainer seule ?"

Elle savait très bien que le combat rapprochait les samurai. En effet, force était de constater qu'obliger des hommes à s'entrainer ensemble, à vivre ensemble et à tout partager dans une communauté renforçait les liens. Et ceci se voyait sur le terrain. Jamais un samurai ne laissait un de ses confrères en difficulté. Elle savait donc que si elle s'entrainait avec un ou plusieurs samurais, elle pourrait récolter des informations très facilement.
De plus, elle avait toujours attirés les gens, par son aptitude physionomiste et cela permettait de faire ressortir de leurs attitudes un certain nombre de confessions. En dehors des missions, elle gardait tout ce qu'elle entendait pour elle, mais ici, elle devrait en faire part à Yoshida. Il avait toujours su tout obtenir d'elle et cela ne changerait pas. Elle ne pouvait pas lui mentir, elle n'y arrivait pas.
C'était donc une véritable chance que lui donnait Saito : s'entrainer avec les membres ou même avec lui, observer leurs techniques de combat et les failles que les Chôshû pourraient exploiter contre eux au corps à corps.

Elle se surprit alors à avoir repris son analyse habituelle et professionelle des evenements : ce qui serait utile à son clan et à sa mission. Plus rien à voir avec la gentille petite Suou maladroite, mais bien un espion et ses capacités de Shinobi étaient donc remises à l'epreuve.
Avant même que Saito ait pu répondre à sa question, elle reprit la parole.

"Il est vrai que pour survivre dans un monde d'hommes, il faut savoir se battre. Je ne suis pas sans savoir les rumeurs qui parcourent Tokyo : TOUS les membres des clans sont mis en danger, qu'ils soient des soldats ou non. Et je suppose que les personnes ayant un poste tel que le mien sont la cible favorite des clans ennemis : faciles à capturer, à torturer et desquels ils peuvent se servir et manipuler à leur grè. C'est une supposition mais je pense réellement que cela représente un danger et j'en suis consciente. Je suis venue ici en tout état de cause. J'ai certes eu un entrainement avec mon ancien maitre pour lequel j'ai travaillé mais un entrainement régulier supplémentaire ne pourra que m'être bénéfique..."

Elle s'interrompu soudainement, réalisant la longueur de son monologue. Elle n'avait jamais autant parlé depuis sa rencontre avec Saito et il était fort possible que ce genre de discours finisse par le barber.
Elle attendit donc sa réponse, la tête baissée, regardant ses pieds et les frottant l'un contre l'autre, les lèvres pincées par l'appréhension...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saito
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 31/08/2007

Caractériques RPG
Clan: Shinsengumi
Grade: Commandant
Gains: 7 ryos

MessageSujet: Re: Suite de la visite [ Suou ]   Dim 26 Oct - 0:52

La regardant avec une certaine nonchalance, Saito écouta la jeune femme déblatérer sur l’importance de savoir se défendre, que chaque clan était en danger, qu’elle devait présenter une cible facile pour l’ennemi… Le samurai décrocha un peu. Il n’était pas fan des longs discours, et faisait des efforts qu’en présence d’Hijikata.

« Admettons. Aucune information de Shinsengumi ne filtrera jusqu’à vous, ils peuvent vous capturer si ils le souhaitent, vous ne les aiderez pas plus que si je leur avais fait un plan moi-même. »

Et puis franchement, si les hommes du Chôshû se ramenaient au QG, ils seraient merveilleusement bien accueilli. Chaque soldat était sur le qui-vive. Mais Saito se doutait que leur ennemi soit assez stupide pour attaquer de front le Shinsen. Ou alors, il était suicidaire. Ou alors avait-il découvert une nouvelle arme ou stratégie destructrice. Après un long silence où l’homme regarda un peu les soldats s’entraîner et durant lequel la servante regardait avec intérêt ses pieds, il reprit :

« Oui, vous vous entrainerez seule. Il va déjà paraître assez improbable que vous ayez accès pour votre usage personnel au matériel d’entraînement, je ne peux pas en plus vous assigner un maître d’armes. Vous vous devrez d’être discrète et de ne pas vous faire remarquer. Evidemment, les heures en plus ne sont pas facturées dans votre salaire établi par l’autorité. »

Il adorait les phrases toutes faîtes et machinales. Tellement répétées que l’on peu les sortir à n’importe quel moment, pour n’importe quel prétexte. Après un court silence, il ajouta :

« Evidemment, pour vous éviter des ennuis, vous ne vous entrainerez pas en même temps que les soldats. Ce serait de la provocation. Je peux vous donner les heures où normalement la salle est vide… pour être entretenue. Mais je peux allonger ce créneau. Bref. »

Il parlait trop. Enfin, toutes les paroles qu’il dispensait maintenant, il en serait excusé pour la prochaine fois. Non quelle idée avait eu Hijikata de lui donner comme mission de faire les entretiens pour le personnel et en plus de jouer au guide. Il attendait une certaine promotion pour cet effort surhumain. Hinhinhin, il l’était déjà, il lui faudrait un autre grade. Ricanant intérieurement, Saito aperçut un soldat tout neuf, engagé d’il y a quelques semaines et encore en plein apprentissage. Un fin sourire vint se loger sur son visage si fermer. Alors ça, c’était une bonne idée…

« Seriez-vous apte à me faire une démonstration de vos talents ? Que je sache qui envoyer si jamais une fuite provenait de vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suou

avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 03/09/2007

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Shinobi
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Re: Suite de la visite [ Suou ]   Dim 26 Oct - 1:17

Elle avait raison, le petit discours l'avait barbé.
Son attitude ne laissait aucun doute là-dessus. Elle eu un petit mouvement de recul, blessée par sa reaction et son aura s'en terni quelque peu. Mais bon, après tout c'etait un samurai et elle une servante. Il devait n'en avoir que faire de ce petit bout de femme.

Ses paroles se firent de plus en plus cassantes. Il parla du fait qu'elle ne serait pas de grande utilité au Choshu. Quelle ironie ! Si il avait su à qui il avait à faire...
Puis les armes, les heures d'entrainement. Il etait bien évident qu'elle ne s'y presenterait pas lorsqu'il serait salle comble. Cependant, elle eut du mal à cacher sa deception concernant l'entrainement solitaire. Elle avait espéré qu'il se joindrait à elle lors de ses entrainements et elle regrettait amèrement qu'il ne fut pas plus perspicace. Certes, elle était jeune et pas forcément très claire dans ses propos, mais pour ne pas voir qu'elle en pinçait pour lui, il fallait etre aveugle ou vraiment stupide. Mais Saito n'etait ni l'un ni l'autre, elle s'interrogea donc, déduisant qu'il etait juste négligeant.

Il s'occuperait donc de lui faire parvenir les horaires et créneaux pour son entrainement. Elle l'observa un moment, il semblait attiré par ce qui semblait etre une nouvelle recrue. Un court sourire traversa son visage et ce fut comme une fleche en plein coeur pour la petite Suou : une lueur de gentillesse et d'humanité dans cet être impassible. Ce petit acte, aussi insignifiant fut il, illumina son aura. Il lui proposa alors de faire une démonstration. Elle n'avait rien à perdre après tout, il suffisait qu'elle ne devoile pas ses veritables capacités.
Saito appela donc la jeune recrue et lui expliqua brievement la situation. Il fut donc obligé d'obeir aux ordres de son superieur.

Ni une, ni deux, elle et le jeune garçon furent armés et en position de combat.
Il engagea le combat, elle esquiva. Il était evident qu'il la sous-estimais et n'attaquais meme pas à la moitié de ses capacités. Elle decida donc au passage de lui mettre un petit coup à l'arrière de la nuque avec son katana, pour lui signifier que d'une sa garde était défaillante et qu'en plus, elle n'etait pas une lavette.

Le combat reprit donc, c'etait facile pour elle. Peut etre un peu trop et elle avait du mal à cacher la facilité qu'elle avait à esquiver. Le jeune homme perdit alors patience et lui asséna un grand coup de lame, qu'elle esquiva en sautant, relativement haut et agilement. Comme il avait perdu l'equilibre en avant, en retombant, elle atterit debout sur son dos, le pas leger et passa la lame contre le cou de son adversaire pour lui annoncer la fin du combat.

Elle descendit donc de son perchoir, remis le katana dans son fourreau, le posa entre les mains de Saito, salua son adversaire et attendit le verdict du samurai.
Elle redoutait ce qu'il allait dire. Soit il penserait qu'elle avait un bon niveau et que son maitre etait très bon et espérait-elle qu'il voudrait suivre son entrainement de prêt, soit sa couverture etait grillée et elle venait de remettre l'instrument de sa mort entre les mains de son meurtrier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suite de la visite [ Suou ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suite de la visite [ Suou ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chant Funèbre des Loups de Mibu :: Quartier Général du Shinsengumi :: Salle d'entrainement-
Sauter vers: