Le Chant Funèbre des Loups de Mibu

1865, Ere Edo, Japon Féodal.Il éxiste deux grands clans qui s'opposent : le ShinsenGumi, un groupe armé au service du Shogun et le Chôshû, un mouvement impérialiste dont le but est de renverser le Shogun.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le calme après la tempête

Aller en bas 
AuteurMessage
Suou

avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 03/09/2007

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Shinobi
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Le calme après la tempête   Ven 14 Nov - 22:45

Suou était partie se réfugier au fond du jardin, là où elle se cachait souvent pour méditer, reflechir ou simplement esquiver le bruit et les autres membres.

Elle s'était assisse sur un grand rocher, sous un saule pleureur, recroquevillée, les genoux contre la poitrine, les bras autour des jambes.
Elle se balançaient frénétiquement d'avant en arrière pour se calmer, observant les longues branches élégantes et souples de l'arbre. La brise se levait tout juste, la nuit venait de tomber. Un grand silence emplissait l'espace. Peu à peu, sa respiration se calma, son pou revint à une vitesse normale. Elle essuya bien vite les larmes qui avaient coulées sur son visage. Ca lui arrivait souvent de canaliser sa haine, mais lorsqu'elle explosait, elle finissait toujours par s'en vouloir et en souffrir seule. En général, Yoshida venait lui tenir compagnie et la réconforter. Mais pas ce soir. Il avait mieux à faire. Elle savait qu'ils allaient parler de leur prochaine attaque et de leur stratégie. Elle n'avait pas besoin d'être présente, il lui expliquerait tout plus tard, lorsqu'il en aurait fini avec les autres.

Kareki l'avait profondément blessé. C'etait le dernier des idiots et elle lui ferait savoir si elle recroisait sa route. Elle avait une sainte horreur de ce genre de personnes. Ceux qui se croient superieur à tout et détruisent tout sur leur passage sous pretexte qu'ils ont plus de force ou de pouvoir. Exactement le genre de personnes qui avaient autrefois éxécutés ses parents...Non ! Il ne fallait pas y penser. Elle devait tirer une croix la-dessus, comme sur tout ce qu'elle avait pu penser de mal à l'égard des autres.

Il fesait partie de son clan après tout, elle serait bien obligée de le supporter. Et puis au moindre faux pas, elle savait comment ça finirait...
Elle ne voulait donc pas être responsable de la mort de quiconque.
Les pensées se bousculaient dans sa tête.
Elle appréhendait un peu la réaction de Yoshida, elle ne savait pas comment il allait réagir, ce qu'il allait lui dire... Il avait du mal prendre le fait qu'elle agisse ainsi et devait penser que ce n'etaient pas là les manières d'une demoiselle de son rang, surtout aussi proche de lui.

Ils considèreraient surement tous dorénavant qu'elle n'était qu'une sale gosse, mal éduquée. Elle ne voulait pas le mettre en tort, c'etait la dernière chose qu'elle voulait. Elle avait du gacher le repas aussi...

*pfiou...quelle soirée...(U_U")*

Elle n'avait qu'une envie, courir se blottir dans les bras de son maitre, comme à l'habitude, boire un thé sur le petit ponton en bois devant la porte coulissante de sa chambre et observer la lune jusqu'à ce qu'il fasse trop froid pour rester dehors. Elle voulait encore qu'il lui raconte les aventures des soldats qui avaient servi leurs causes, les siennes, celles des samourais populaires à leur clan. Elle aimait ces moments, plus que tout au monde.

Elle en vint à penser qu'elle ne le quitterait jamais, car il était ce qu'elle avait de plus cher.
Mais soudain, ses pensées furent interrompues par le craquement d'une branche dans le jardin.
Elle ne bougea pas, faisait mine de n'avoir rien entendu mais garda un oeil sur ce qu'il se passait autour d'elle afin de voir au préalable celui qui venait l'importuner et qui ne risquait pas d'être son cher maitre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jinchuu Hirohaki

avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 22/10/2008

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Soldat
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête   Ven 14 Nov - 23:12

" Le jeune homme était allait s'aventurer dans les jardins apres avoir rodé un bon moment pour retrouver la jeune femme.
Alors, comme a son habitude, il allai s'allonger dans l'herbe, pour réflechir, donner des formes a ses idées.
Tout ca en admirant les oiseaux qu'ils aiment tant voler au dessus de lui dans le silence profond qu'apporte le voile noir de la nuit.
Mais ce silence n'était pas complet, il avait ouie comme une personne sanglottant, qui reprennais une longue respiration, lente et saccadé.
Surement une personne au coeur brisé.
Aimant ses compagnons, même ceux qu'il connaissait le moins, il voulu aller reconforter cette personne.

Il desirait s'approcher discretement, mais il marcha sur une branche et ne pu retenir un "Mince, j'l'avais pas vu, j'suis pas nyctalope."
Il releva les yeux, et apercu une petite silhouette, il compris vite que c'etait la Fille du Repas.
Cela ne pouvait mieux tomber.

Il apercu une jolie petite fleur, sans pretention, sur le coté, et en continuant sa route, il se pencha pour la cueillir.
Une fois a hauteur de sa camarade il s'adressa a elle de sa voix la plus douce, la plus réconfortante:


"Mademoiselle? Je n'aurai jamais penser vous recroiser aussi vite.
Serai ce les propos de mon collegue qui vous ont si profondement bléssée?
Ne vous en faites pas, cet homme est un peu sauvage, il ne connait pas la puissance des mots.
Lorsque je lui ai appris que la plus puissante de mes armes etait mon dialecte, il s'est ri de moi, comme si je n'etais qu'un ridicule escroc de bas etage.
Il n'as donc pas conscience de l'ampleur que cela peut creer dans votre coeur encore si jeune.
J'ignore votre passé, tout comme vous ignorez le mien, mais sachez qu'il n'est pas bon de se faire du souci pour des paroles prononcé ou un acte autrefois commis.
Aussi grossiere que soient les erreurs, aussi douloureux fut ce le chemin que nous avons choisi, rien ne peut etre changé ou effacé, soyez fier de ce que vous êtes, et montrer a ce lourdaud que vous etes bien meilleur que lui.
Si ce n'est pas votre habileté, ca le sera par la grandeur de votre ame.
Vous etes d'un naturel ahurissant, ce qui vous rends tantot rigolote, tantot moins facilement supportable, mais vous etes une bonne personne.
Yoshida a foi en vous, et vos idéaux sont en lui.
Il se battra pour vous, je n'en doute pas une seule seconde, et si cela ne vous suffit pas, alors je me battrai pour vous aussi.
En réalité, j'avais quelque question a vous poser, mais je crois que le moment n'est pas adapté, a moins que vous ne m'en accordiez le droit, je ne le ferai pas.

Et d'un geste plein de grace, il lui tendit la fleur qu'il tenait en lui lanca un regard plein de tendresse, d'un amour protecteur, a elle, une fille qu'il connaissait que de quelques heures auparavant.
Jinchuu avait pour habitude de mentir, pour trouver ou reside les réponses a ses questions, mais, qu'elle soit une amie ou une ennemie, ou bien encore une pauvre femme, detruit par l'age, ayant perdu la vue, et etant tuberculeuse, il la guiderai vers ce qui lui semble juste.
Il a horreur de laisser souffrir une Femme sous yeux.
Pourtant, ce coup ci il etait determiné, quitte a perdre la vie pour ses questions, lui qui aime tant ce monde, et il n'est pas capable de detruire une fille en rajoutant a sa souffrance avec des question pouvant la blésser si il se trompait.
Sur l'instant, tout les doutes qui emanai de lui s'etait envolé, pour aller se poser Dieu ne sait ou et il repris la parole, sur le même ton affectueux:



"Regardez comme le ciel est constellé d'etoiles ce soir, et les oiseaux vole haut, cela signifie que demain sera surement un jour agréable."

Et il fixa maintenant le ciel , avec un regard que nul ne lui avait jamais vu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suou

avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 03/09/2007

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Shinobi
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête   Sam 15 Nov - 0:27

Elle vit alors débouler le jeune homme qu'elle avait rencontré pendant le repas, agréable surprise, elle ne pensait pas le retrouver dans un tel endroit et à un tel moment.
Il s'approcha d'elle et prit la parole. Il semblait toujours aussi jovial et affectueux. Il se montra très attentionné vis à vis d'elle, ce qui la surprit.
Elle avait beau être la mascotte, c'était rare qu'on la couvre de gentillesse si rapidement. Et puis il avait sauté le stade habituel du "rhaaaaaaaaaa mais t'es un vrai boulet c'est pas possible (>_<)". Remarque, ce n'était pas plus mal.

Quoiqu'il en soit, il visa juste, les propos de Kareki avait fait remonter en elle des choses bien plus profondément enfouies que ce qu'elle imaginait et l'avait pas mal heurtée. Cependant, à peine Jinchuu fut-il arrivé près d'elle qu'elle arborait son habituel sourire, comme si de rien était, preuve de ses talents d'actrice et de son côté altruiste. Pour elle, peu importait son état moral, pourvu qu'il ne détaigne pas sur ses compagnons. Elle souriait toujours, car elle ne voulait pas que l'on s'inquiète pour elle ou faire souffrir malgrè elle par sa propre peine.
Une fois encore, il marqua un point. Les mots étaient les armes les plus puissantes un "je t'aime" valait bien un "je te hais" et un baiser ne pouvait être comparé à un coup de lame. C'était ça la force de la parole : transformer des choses concrètes en choses abstraites et les absoudre à la réalité pour les rendre plus beaux que les êtres perceptibles. Dans la parole tout pouvait être verité comme mensonge, factice comme réél, artificiel comme originel. Cependant, il n'était pas donné à tout le monde de manier cet art de manière convenable.

Kareki semblait être le genre de personnes qui mettent les actes sur un piedestal mais parfois un mot est plus violent qu'un katana, plus sanglant aussi, car il fait s'ouvrir des plaies que l'on ne peut soigner aussi facilement qu'avec des onguents et un bandage.
C'était pourquoi elle s'appliquait à ne jamais blesser quiconque par ses paroles, pour ne pas heurter la partie la plus fragile d'un être : son âme.
Elle savait bien que les erreurs ne pouvaient être réparés. Elle savait que le passé n'était que les pierres qui serviraient à batir les fondations de son avenir. Voila pourquoi elle ne voulait pas vivre dans son vécu. Elle vivait au jour le jour et ce depuis sa rencontre avec Yoshida. Chaque jour était meilleur que le précédent et lui apportait une richesse interieure incroyable. Cela ne l'empechait pourtant pas de se remémorer tous ses bons souvenirs au sein du Choshu et auprès de son maitre.
Il avait raison encore une fois lorsqu'il parla de sa relation à Yoshida. Cependant, elle ne desirait que personne ne se batte pour elle, ça ne fesait pas partie de ses valeurs.

Elle accepta bien volontier la petite fleur qu'il lui offrit sans pour autant noter son regard. A vrai dire, elle n'avait d'yeux pour aucun homme autre que son maitre et ne prettait jamais attention à ce genre de détails. Pour ainsi dire, elle s'en fichait. Du moins, d'un point de vue amoureux. Qu'il ait des sentiments amicaux ne la dérangeait absolument pas, mais jamais elle ne serait apte à remarquer le genre de détails physiques insignifiants qui menaient deux êtres à s'aimer ou simplement au désir.
Elle le trouva juste gentil et charmant.

Elle leva la tête au ciel, dans le même geste que son interlocuteur et entreprit :

"Demain est toujours un jour meilleur...Quels sont les questions que vous souhaitiez me poser ?"

Elle semblait moins perdue dans ses pensées, plus apte à avoir une conversation à présent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jinchuu Hirohaki

avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 22/10/2008

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Soldat
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête   Sam 15 Nov - 1:04

"Il était a présent loin, son corps était present, mais son esprit était ailleurs.
Faire un tel discours lui rememorait son propre passé, sa vie de marchand vagabond, et toute les questions d'avenir auxquelles il n'as encore trouver nul réponse.
Mais les paroles de celle qu'il avait tenté de reconforter le ramena sur Terre.
Finalement, il eut un peu de mal a se rappeler les questions qu'il voulais poser, mais le vague souvenir restant était "Est ce reelement de notre coté que se trouve cette Femme? N'as t'elle pas reussi a embobiner Yoshida pour se faire aimer, et d'ici quelque années, lorsque la confiance sera parfaite, nous trahir ensuite en nous tranchant tous la tête?"
Mais il avait réalisé, en la voyant ici, pleurant de chaudes larmes tombant au sol rapellant ainsi la rosée du matin dans l'herbe que ca ne pouvait etre une actrice si parfaite.
Jinchuu sait utiliser la langue, mais il sait aussi quand quelqu'un la maitrise.
Le naturel exhuberant de cette Femme lui avait mis le doute, sa facon de se comporter, tout comme il se fait passer pour faible pour ne pas etre mis en danger, il avait penser qu'elle jouait elle aussi a un role monté de toute piece.
Mais finalement, il s'était trompé, cette fille est juste d'une grande pureté, d'une confiance sans borne pour ses compagnons.
Surement son passé ne lui permet que d'aimer les gens de son clan, ainsi, elle se battra corps et âme pour le proteger.
Plus que pour la cause elle même, c'est pour ceux qu'elle aime qu'elle se bat.
Cela doit faire d'elle une tres forte guerriere, c'est toujours lorsqu'elle protege quelque chose que la nature humaine devoile sa vraie force.
Le genre de chose que Kareki ne sait pas.
Malheureusement, pour ses mêmes raisons, il arrive que l'on prenne des decision insensé pour ces mêmes personnes.
C'est pour cela que jusque la, Jinchuu avait toujours vecu dans la lacheté la plus complete, sauvant sa vie au detriment d'autre.

S'il etait capable de ca, c'est bien parce qu'il n'aime personne d'autre que lui même.
Alors finalement, quelle est la vraie force d'un Homme? Celle d'aimer ou de refuser toute forme d'amour?
La réponse n'existe pas, il faut vivre pour la trouver, et on la choisira nous même.
Voila toute les pensée s'entremêlant dans le tête de Jinchuu a cet instant, mais en tout cas, une chose est sure, il n'avait plus aucun interêt a poser ses questions.



"Non, ce n'est rien, finalement, en vous observant, j'ai trouver les réponses.
Mais j'ai quand même une question, a laquelle je n'avais pas songé jusqu'a il y a quelque secondes:
Est ce pour la cause que vous vous battez, ou pour les gens du Clan?"

Il était perturbé ce soir, c'est rare qu'il soit ainsi, mais quelque part, ses lubies obsesionnelle faisait qu'il manquait de serieux.
Plein de lassitude, juste apres avoir poser sa question, il s'allongea au sol de tel maniere que de loin dans le noir, on pourrai croire a un tas d'excrement.
Il posa son regard sur un oiseau volant haut, tres haut, si haut que l'on ne voyait qu'un petit point tournant en rond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suou

avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 03/09/2007

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Shinobi
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête   Sam 15 Nov - 1:25

Elle remarqua qu'il avait la même facheuse manie qu'elle à se perdre incessement dans ses pensées, à reflechir intensément à des tonnes de choses. Elle le voyait dans son regard, qui changeait tout seul, parfois triste, parfois ,nostalgique, parfois heureux...Des signes physiques qu'elle savait distinguer chez quelqu'un de pensif.

Il lui annonca alors qu'il avait trouvé seul les réponses à ses questions. Ca ne devait donc somme toute, pas être aussi important que ça en avait l'air de prim abord. Cependant, il l'interrogea sur un point, une question très interessante d'ailleurs. A vrai dire elle ne s'était jamais demandé quoique ca soit à ce sujet. Elle répondit donc du tac au tac.

"Disons que je me bats pour la même cause que les gens de mon Clan, parce qu'ils sont ma famille. C'est ainsi.
Jamais on ne veut voir périr un membre de sa famille. Considérant que cette famille a un ennemi, je suis l'ennemi de cet ennemi. Je ne me suis jamais demandée quelles valeurs je devais soutenir.
La politique ne m'interesse pas.
Ce sont les êtres à part entière qui me font prendre mes décisions, pas mes idéaux, sinon nous vivrions dans un monde de paix.
Je suis la volonté de mon Clan, c'est tout ce que j'ai.
J'ai des talents à exploiter, alors je les mets à leur service car il serait inutile de les soutenir si je n'avais rien à leur donner.
Je veux sans cesse pouvoir les aider dans leurs manoeuvres, peu importe les sacrifices, peu importe ce qu'il en coûte.
Je suis loin d'être une aussi bonne épéiste que certains de nos éléments, je suis loin d'être aussi forte, grande, puissante physiquement que certains de nos membres.
J'ai l'agilité, la stratégie, la discretion et je les emploie en leur faveur. C'est tout ce que je peux faire.
Ca et être la fille bruyante, maladroite, gauche et dans la lune qu'ils apprecient.
Ils m'ont adopté et je les cherris.
Je suppose que c'est là mon destin..."

Elle s'arrêta alors, realisant la longueur de ses propos. Il était rare qu'elle parle autant, à coeur ouvert. En général, elle cumulait boulette sur boulette, associées à de grandes confusions en excuses dont elle avait l'habitude. C'etait là tout le mystère de la jeune fille : vivre dans un monde de haine et le couvrir d'un voile de douceur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jinchuu Hirohaki

avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 22/10/2008

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Soldat
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête   Sam 15 Nov - 1:53

Ainsi donc il avait vu juste quand aux motivations de cette fille.
Pendant un cours instant, il commenca a se poser des question sur sa propre existence.
Il la jalousais, alors qu'elle semblai souffrir d'un lourd passé, le seul sentiment l'envahissant lorsqu'il l'observais etait une jalousie intense.
Jaloux de sa position face a Yoshida certes, mais derriere cet aspect, inconnu de tous, ce qui le rendait envieux, c'était le fait qu'elle sache vraiment pourquoi elle se bat.
Mais il se repugnait lui même a penser ainsi, Jinchuu est un être duplice, il est lache et tiens a sa vie, mais son veritable aspect est plein de noblesse, empli d'humilité.
S'il se cache derriere cette facade de lache, qui est elle même caché par le rôle qu'il joue, c'est qu'il n'as pas la force de vivre comme les autres le font, il manque de courage.
Et il se haissait.
Pourtant, je crois que c'est ce soir la qu'il décida de changer, de garder son coté rieur, ainsi que son coté de grand baratineur, mais que lorsque necessité se fit sentir, car il réalisa que aussi bon acteur soit il, pour reussir, rien ne vaut l'honneteté, se montrer tel que l'on est.
Pourtant, lui, même s'il apprecie les gens du clan, il aura surement toujours autant de mal a prendre la vie d'un être, même parmi ces adversaires, tout possede une famille, et on un avenir, d'ou aurait il le droit de leur prendre ca?
Quelle stupide politique, creeons un regime ou l'égalité sera reine pensa t il.
Il s'adressa a la jeune femme, apres s'etre redressé pour se mettre en position assise, toujours sur le même ton, ne montrant pas ses pensées amères:


"Jamais je n'aurai penser que vous parleriez tant a un individu comme moi.
Cela me fait plaisir, me touche même, que l'on daigne m'accorder de l'interet a moi, le plus mauvais combattant du Clan!Haha"

Il avait dit cela avec un sourire, invisible dans la nuit certes, mais son rire retenu fut audible.

"Alors sachez que votre cause est noble, je vous souhaite de vivre longtemps, et de ne jamais perdre un membres de cette grande famille qu'est la votre, et pour evitez de mourir et ainsi vous peinez, car , apres tout, je suis une partie de cette famille, je vais m'entrainez....


Il reflechit un court instant se grattant la tête

un peu, pas beaucoup hein? J'suis une feignasse faut pas l'oublier, je prefere mille fois discuter comme nous le faisons que m'entrainer a agiter un sabre!
Enfin, de toute facon, jusque la, avec mes méthodes sournoise, j'ai reussi a bien preservez ma peau.

Et une fois de plus, il leva le regard au ciel, comme s'il y cherchais desesperement quelque chose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suou

avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 03/09/2007

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Shinobi
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête   Sam 15 Nov - 16:15

Elle l'observa et l'ecouta attentivement. Il semblait avoir été touché par les propos de la jeune femme. C'était normal après tout avec des mots emplis de sincérité.
Pourquoi ne pas lui accorder autant d'importance ? Il fesait partie du Clan, comme un autre. Quand bien même elle en appréciait certains moins que d'autres, elle se devait de les respecter et de les proteger malgrè tout. Et puis elle l'appreciait, lui et sa compagnie.

"Tu n'es pas le plus mauvais combattant du Clan. Au contraire.
Je te voue bien plus de respect que certains de nos éléments qui ne voient pas plus loin que le bout de leurs lames.
Certains d'entre eux prennent beaucoup de plaisir à tuer, ils ont prit goût à la violence et je leur en veux pour ça.
Car, quelque soit l'issue de cette guerre, ils continueront de tuer pour le plaisir, sans voir la paix se profiler au loin. Je me fiche pas mal de qui gagnera cette guerre, j'aimerai juste que tous survivent.
Si ca ne tenait qu'à moi, elle cesserait démocratiquement, sans effusion de sang. Mais nos combattants sont fiers, comme les leurs.
Malgrè le fait que le Shinsengumi soit régit par des lois sévères, le Choshu jouit d'un problème d'orgueil lui aussi. Nos samourais ne se laisseront pas humilier. C'est là tout le problème de l'être humain qui souhaite toujours surpasser l'autre. Ce n'est pas là une histoire de clan, mais d'être.
C'est la Condition Humaine : être enchainé à un mur et regarder ses amis périr les uns après les autres, sans en connaitre les raisons et sans pouvoir agir. Je sais que même si eux ou nous ne mourrons pas tous, nous subirons de grandes pertes, et ce sera la desolation la plus totale de le coeur des rescapés. Nous porterons le deuil de nos amis, de nos familles, pour une guerre qui n'a somme toute, aucune raison d'être...D'ailleurs, y a t'il une seule guerre qui ait une raison valable pour se profiler ?
Moins il y aura de sang sur votre lame et moins il vous sera nécéssaire de vous repentir et de regretter ce que vous aurez fait pour votre Clan.
Porter le deuil de quelqu'un est une chose, avoir la mort d'un être sur la conscience en est une autre.
Entrainez-vous, un peu. Mais faites le dans le but de survivre si une situation sans issue se présente. Ne vous entrainez pas dans le but simplement de survivre.
Je porte les armes pour protéger les gens que j'aime, ce sont les valeurs que l'on m'a enseignées..."

Elle fut alors interrompue par un bruissement de kimono. Elle le reconnaissait entre mille. Celui de Yoshida. Cependant, elle savait qu'il se cachait dans l'ombre et écoutait leur conversation depuis un moment déjà. Elle savait qu'il ne dirait rien, qu'il n'interviendrait pas, car il n'avait rien à lui reprocher.

"Ce sont les étoiles et la nuit qui me font parler autant ce soir.
Ce drap de ténèbres délie les langues."

Et elle sourit à Jinchuu, ses yeux vairons brillants à la lueur de la lune, le visage aussi blanc que ses cheveux, les pans de son kimono rouge virevoltant légèrement avec la brise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jinchuu Hirohaki

avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 22/10/2008

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Soldat
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête   Sam 15 Nov - 17:32

"Jinchuu écoutait parler la Demoiselle, ca lui plaisait assez de l'entendre dire qu'il n'était pas le plus mauvais combattant du Clan.
Il remarqua aussi qu'elle disait des choses pleine de sens.
Elle était donc elle aussi pour la paix, un accord pacifiste, instauré par des mots posé sur un papier.
Mais l'histoire d'orgueil etait aussi vraie que ce qui precedait.
De ce point de vue la, il regrettait que le monde entier ne soit pas comme lui, faisant abstraction de toute honte tant que le but est atteint.
Si se tourner au ridicule, et salir son honneur pourrai mener a un accord benefique a tous, Choshû comme Shinsengumi, et tout autre classe sociale, il le ferai sans hesitation.

Enfin , rien ne sers de refaire le monde, même si c'est agréable, dans l'instant, il faut combattre, ou au moins se proteger.

Il pris la parole:


" En vérité, moi, si je suis ici, a votre instar, ce n'est pas pour la politique, mais pour une vengeance, mais j'ai réalisé, en vieillissant que garder de la rancoeur ne servait a rien.
Je me vengerai et apres? Et puis, j'ignore même qui est celui dont je veux me venger,peut être même est il deja mort, je sais juste qu'il est de Shinsengumi, voila pourquoi je voulais anéantir ce Clan tout entier.
Mais deja lors de mon entrée parmi vous, je n'y pensais plus, car la vengeance est source de haine, et en tuant un homme, son fils, sa femme, ou ses freres voudrai le venger, ainsi il me tuerai, engendrant ainsi encore un nouvelle revanche, et on entrerai dans une spirale sans fin.
Oh oui, certes, il y en a beaucoup qui se venge et entretiennent ce cercle funeste, mais moi je compte faire parti de se qui le brise.

Même pour sauver ma peau, je m'arrangerai pour ne pas tuer mon adversaire, même si en aucun cas je ne prendrai la fuite, j'ai tout de même un certain orgueil, et une confiance en moi assez grande pour ne pas prendre peur.
Enfin, tout cela ne vous concerne que peu apres tout.

Il se leva et s'etira, avec un gros baillement bien sonore.
Les oiseaux posé sur l'arbre environnant s'envolerent dans un bruit sourd et plein de piaillements.
Il commenca a marcher un peu, pieds nus dans l'herbe froide, s'approchant d'un petit ruisseau passant par le jardin et s'accroupi a coté, mettant sa main dans l'eau, tres agréablement fraiche, il dis:


Approchez vous donc, vous pourrez voir les bienfaits de l'eau a cette heure ci!
C'est rudement plaisant que de sentir un froid percant penetrez vos orteils!

Il hesita puis repris:

"A moins que vous ne soyez lasser de ma compagnie et preferiez retrouvez Yoshida, ce que je comprendrai aisément!
De toute facon, même seul il est agréable de faire trempette!"

Et il souria, chaleureusement, comme en signe d'amitié et de respect profond, avant de reposer sa concentration sur la surface de l'eau sur laquelle on pouvait voir tout un tas de petites bêtes flotter joyeusement dans le calme de la nuit.


Dernière édition par Jinchuu Hirohaki le Sam 15 Nov - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suou

avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 03/09/2007

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Shinobi
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête   Sam 15 Nov - 18:00

Ils avaient raison et ils le savaient tous deux. Si quelqu'un détenait la vérité, c'etait bien ces deux là. Cependant, ils étaient conscients que la guerre ne s'arreterait pas de cette manière et que parler de démocratie ne servirait à rien. Si elle se présentait comme pacifiste face au Shinsengumi, ils s'en moqueraient : un Choshu reste un Choshu, violent ou non. Et il en était de même pour leur clan.

Elle le regarda s'approcher de l'eau et le rejoint, elle souleva un peu son kimono pour ne pas le mouiller et se laissa tomber au bord de l'eau, sur les fesses. Elle fit ainsi fuir les petites bêtes à la surface de l'eau. Elle bougeait les jambes d'avant en arrière, fesant ainsi remuer légèrement le liquide translucide du ruisseau.

A quoi bon rejoindre Yoshida, alors qu'elle savait pertinemment qu'il etait là. D'ailleurs, il sortit de l'ombre pour venir se joindre à eux. Il s'assit à coté de Suou, posa un petit plateau en bois sur ses genoux et servit du temps aux deux jeunes gens, puis prit une tasse pour lui même.

"Et bien, quelle agréable nuit...C'est le genre de nuit qui me laisse penser qu'il va bientôt être temps pour les Loups de Mibû de passer à l'offensive vu la longueur de leur silence et l'intervention du shinobi d'hier soir. Il va falloir que nous en sachions davantage sur leurs mouvements, leurs identités et leurs techniques de combats. Tu t'en sens capable ?"

Suou hocha la tête, elle savait qu'il connaissait ses capacités. Il prennait des risques à envoyer son meilleur élément d'espionnage là bas et cela souleverait de nouvelles interrogations. Mais d'un autre côté, il savait pertinemment qu'elle s'en sortirait et qu'elle lui serait d'une grande utilité.

"Dans trois jours, tu iras t'acheter les divers vêtements et autres dont tu auras besoin pour t'infiltrer. Je te donnerai quelques papiers et un peu d'argent pour effacer les suspicions. Ils sont bien trop méfiants avec les coiffeurs, les habilleuses et les geishas et de toutes façons, nous avons déjà des shinobis infiltrés dans ses rôles. Tu seras donc servante."

Suou savait pourquoi il avait choisi ce personnage pour elle aussi. Il ne voulait pas qu'ils profitent d'elle, au sens physique, car si elle était à leur service, ca signifiait qu'elle ne pourrait pas s'y refuser. Et ces derniers dires le confirmèrent.

"Fais attention au droit de cuisage."

Il lui sourit et eut un léger rictus. Elle lui met alors un coup sur l'épaule, en fronçant les sourcils, véxée.
Il se leva ensuite, suivit par la jeune femme. Elle se tourna vers Jinchuu, s'inclina.

"Bonne nuit et encore merci."

Puis elle rattrappa son maitre et vint s'accrocher à son bras, tout sourire, prète à aller faire un bon petit somme en sa compagnie.

Arrow [Naramachi] A la recherche d'une identité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jinchuu Hirohaki

avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 22/10/2008

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Soldat
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête   Sam 15 Nov - 18:10

Sans se retourner il dit

"Oui, je vous souhaite une agréable nuit moi aussi, j'espere que votre mission se passera bien, je prierai pour vous!"

Et il fit un geste de la main, les yeux toujours posé sur l'eau, cessant peu a peu de fremir, et les petits planctons venait s'agglutiner de nouveau a la surface.
Il se dit a lui même " Eh bien elle est d'une charmante compagnie, j'espere vite pouvoir la croiser."
Et il se mit sur le dos, les deux mains derriere la tete les pieds toujours temprant dans l'eau et finit par s'endormir en observant la voute celeste.


[Fin du Scenar. Suite......Un jour viendra =D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le calme après la tempête   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le calme après la tempête
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Calme après la Tempête
» Le calme après la tempête. [Scott] [RP ABANDON.]
» Rowena ? Le calme après la tempête
» Après la tempête | Kassandra
» Le calme avant la tempête [Intrigue 8]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chant Funèbre des Loups de Mibu :: Quartier Général du Chôshû :: Jardin-
Sauter vers: