Le Chant Funèbre des Loups de Mibu

1865, Ere Edo, Japon Féodal.Il éxiste deux grands clans qui s'opposent : le ShinsenGumi, un groupe armé au service du Shogun et le Chôshû, un mouvement impérialiste dont le but est de renverser le Shogun.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A la recherche d'une identité

Aller en bas 
AuteurMessage
Suou

avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 03/09/2007

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Shinobi
Gains: 5 ryos

MessageSujet: A la recherche d'une identité   Mar 4 Sep - 15:18

Après avoir convaincu Yoshida de lui donner de l'argent afin de s'acheter des vêtements pour sa nouvelle infiltration (à vrai dire elle l'a soudayé jour et nuit durant trois jours avec des "s'il-te-plait, s'il-te-plait, s'il-te-plaiiiiit", étant courageux mais pas téméraire, le chef Chôshû, qui, il faut le dire a des nerfs d'acier, a fini par craquer et lui donner son dû), Suou partit donc en direction de Naramachi, les poches pleines d'argent et les yeux pétillants d'impatience. Cependant, elle fut contrainte et forcée de supporter la compagnie d'Akechi, lui également affilié d'une mission de la plus haute importance : empêcher "le panier percé prêt à débourser tout l'argent du Chôshû de faire trop de folies sans pour autant lui trancher la tête ou l'assomer" avait dit Yoshida. Bref, une situation qui ne les enchantait guère, ni l'un ni l'autre. L'un sachant qu'il devrait se coltiner le cataclysme pendant toute l'après-midi, l'autre parce qu'elle ne pourrait pas s'acheter tout ce qu'elle voudrait.
Ils partirent donc ensemble.

Suou avait déjà réfléchi aux possibilités que lui offrait le Shinsengumi. Tout d'abord, un déguisement de coiffeuse lui parut la meilleure solution, seul problème : les Shinsengumis ne demandaient jamais de coiffeuse contrairement aux Chôshû. Ensuite, elle opta pour la prostitution, mais elle apprit que les membres qui fréquentaient Shimabara étaient peu nombreux et que ceux qui y allaient avaient déjà leurs "favorites". Elle finit donc par choisir le service. En effet, en se déguisant en servante ou aide de cuisine, rien ne serait plus facile que d'obtenir les informations une fois au sein de leur QG. Mais là, il y avait également un problème : le Capitaine serait-il assez fou pour engager une catastrophe ambulante comme servante ou aide de cuisine ? Pour le savoir, il fallait qu'elle tente le tout pour le tout.

Elle s'engouffra donc dans une boutique de Kimonos en tirant Akechi par la manche avec pour objectif de trouver un kimono de coton blanc, l'habit traditionnel des servantes, peu cher et utile. Son impatience était telle qu'elle manqua de peu de trébucher sans voir la marche au seil du magasin et se rattrappa en s'accrochant au bras d'Akechi, qui de par sa taille et son poids ne risquait pas de tomber à cause d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saito
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 31/08/2007

Caractériques RPG
Clan: Shinsengumi
Grade: Commandant
Gains: 7 ryos

MessageSujet: Re: A la recherche d'une identité   Mer 5 Sep - 18:14

Alors ça , c’était le genre de mission qui ne lui plaisait absolument pas, mais en plus ça le mettait en rogne… Il faut le comprendre acheter des choses, même si c’est pour le bien du Shinsengumi, c’est pas intéressant, c’est mortellement ennuyeux, et en plus ça fait « j’suis pas assez fort pour aller faire des trucs plus importants. » Et ça, ça frustrait un peu Saito. Parce qu’en définitive, acheter des armes, c’était simple, acheter des costumes c’était simple… mais en définitive, ça ne l’intéressait pas. Mais bon, ne voulant pas froisser son capitaine, et désobéir, il était donc contraint d’aller chercher tout ce bazar avec les sous qu’on lui avait donné en poche.

Il s’était donc rendu à Naramachi, dans l’espoir d’en avoir pour pas longtemps parce qu’à peine était-il parti qu’il aurait voulu faire demi-tour. Il affichait un air renfrogné, les sourcils légèrement froncés d’un air de dire « le premier qui m’approche, j’en fais des tranches si fines qu’on verra à travers », et se rendit donc en premier chez le tailleur parce que c’était moins encombrant que des armes à porter. Donc il chercha un peu du regard la boutique que lui avait indiqué Hijikata et quand il la trouva, il sortit en même temps la note de son capitaine pour les costumes. Non mais oh, pas envie de parler plus qu’il n’en faut, surtout qu’il avait l’air assez impressionnant pour ne pas qu’on lui cherche des crosses donc bon…

Alors qu’il présentait sans un mot et les sourcils froncés ce qu’il voulait à la greluche qui avait décidé de s’occuper de son cas, et qu’il restait de marbre face aux bruits dans le magasin, il hasarda un coup d’œil vers l’auteur du bruit qui semblait être une jeune femme, accompagnée certes. Ce qu'il vit, bien sur personne d'autre ne pouvait le voir. Cette jeune femme qui s'agitait avait une aura d'un doré pâle comme s'il avait perdu sa couleur (*), et elle sentait à plein nez la gentillesse. Intérieurement, Saito s'en fichait, il voulait juste en finir rapidement avec cette "mission".


(*) c'était ça ou jaune soleil alors pwet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akechi

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 02/09/2007

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Officier
Gains: 2 ryos

MessageSujet: Re: A la recherche d'une identité   Mer 5 Sep - 20:18

Comme a son habitude Akechi s'était levé du bon pied avec une prostituée à ses côtés. Le soleil venait d'afficher ses premiers rayons de soleil tandis que les oiseaux chantonnaient par ci et par là, ce qui agaca notre Officier du Chôshû et qui réagit à la seconde près en lancant un des raisins de la soirée d'hier. Les oiseaux evitèrent le projectile et s'empressèrent d'aller en prendre quelques bouchées pendant qu'Akechi réveillait sa compagne d'une nuit, il s'habilla rapidement de son kimono qui laissa tout de même son torse et son épaule droite complètement nus avant de renvoyer l'hotêsse chez elle illico-presto. Ahhhhh quelle bien belle journée ! Aujourd'hui Yoshida ne lui avait attribué aucune mission et il était libre de ses faits et gestes jusqu'au moment où il rencontra le cataclysme... Ce surnom en disait long sur elle, celui qui avait le malheur de la rencontrer était sûr de voir quelque chose se produire et comme par hasard celà arriva à Akechi. Yoshida le convoqua auprès de lui pour lui affilier une mission plus qu'importante : s'occuper de la jeune Suou pendant toute une après-midi ! C'est à partir de là que commenca le long périple du Renard...

En route pour leurs petite virée à deux Akechi se promena tranquillement avec un faux sourire en compagnie de la petite Shinobi, celle-ci semblait réfléchir a quelque chose mais peu importe; ce qui intéressait le plus notre beau garçon était les charmantes demoiselles qui trainait par ci et là. Un petit coup d'oeil discret en haut pour voir les filles du bordel le saluer puis un autre à droite pour voir la femme du marchand de saké. Il essaya tout de même de cacher tout ceci a Suou, elle qui venait d'avoir 18 ans... il ne voulait en aucun cas la traumatisé pour qu'elle l'insulte ensuite de pervers vicieu ! Akechi la considérait tout de même comme une petite soeur lui qui fut recuillit par Yoshida puis elle de même pas mal de lien enfin rien qu'un ne poussons pas les choses trop loin !

Une fois arrivé chez le tailleur avec une crevette qui le tirait par la manche Akechi observa autour de lui, peut-être que quelque chose l'intéresserait ? Un kimono en soie assez élégant ? Lorsqu'il vit la petite Suou trébucher Akechi n'eut aucun reflexe et la regarda tomber... sachant qu'au final celle-ci se rattraperait sur lui, bonne déduction car le catalysme s'accrocha au bras du Renard. Le jeune homme fixa la petite fille avec ses yeux dorés et commenca à ouvrir la bouche...

"Hoi hoi... Que fais-tu accrochée a mon bras... Je veux pas qu'il m'arrive de malheur j'ai encore trop de chose à faire dans ce bas monde..." - les femmes ? tuer ? encore les femmes ? - "Fait plus attention la prochaine fois"

Akechi releva la petite fille et vit entrer un autre individu chez le commercant, l'homme avait des cheveux noirs et semblait venir chercher des courses quoi de plus normal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suou

avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 03/09/2007

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Shinobi
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Re: A la recherche d'une identité   Mer 5 Sep - 21:36

Voyant la réaction ô combien abusive de son accompagnateur, elle ne put s'empêcher de répliquer du tac-o-tac :

"Dis le que je te gêne pour matter les filles pendues au balcon qui te saluent ?! Tu sais quoi ? Tu n'as qu'à attendre dehors, j'ai pas besoin que tu sois là !"

L'énervement lui avait mis les larmes aux yeux. Elle était plutôt blessée qu'énervée à vrai dire. C'était assez injurieux de toujours recevoir des leçons à droite à gauche pour des accidents qu'elles ne fesaient même pas exprès de commettre. Elle eut donc un pincement au coeur qui eut pour effet de pousser Akechi en dehors du magasin et de refermer la porte coulissante dérrière elle.
Elle s'adossa un instant à la porte, puis soupira. Cette journée n'était pas si agréable au final.

Elle releva la tête, croisa le regard de l'inconnu aux cheveux longs et noirs. Il avait l'air calme, ennuyé, blasé. Mais il semblait être un samourai de grande qualité à en juger par son katana, attaché à son ceinturon et son kimono sombre qui le saillait à merveille.
Elle détourna les yeux, de peur d'à nouveau se faire réprimander. De plus, elle n'oserait certainement pas lever la voix envers un inconnu et encore moins le jeter dehors.
Alors elle s'approcha du comptoir, demanda un kimono blanc de coton et une fois que la vendeuse lui eut remis, elle partit l'essayer derrière un paravent.
Après maints efforts, elle finit par réussir à l'enfiler. Les kimonos simples étaient au final bien compliqués à revêtir pour elle. Elle sortit donc de sa cachette afin de se voir dans le miroir. C'était un plutôt bon choix. Ni vulgaire, ni trop chic, juste ce qu'elle voulait. Propre et à sa taille.
Elle retourna donc se changer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saito
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 31/08/2007

Caractériques RPG
Clan: Shinsengumi
Grade: Commandant
Gains: 7 ryos

MessageSujet: Re: A la recherche d'une identité   Mer 5 Sep - 23:31

Le visage fermé, les yeux fixés sur cette vendeuse qui allait et venait qui posait sa commande n’importe où, qui s‘occupait des autres mais pas de lui. Il soupira bruyamment. Ça ne servait à rien de s’énerver pour si peu, la pauvre doit vraiment être débordée… Oui sauf que là, ça devenait limite chiant d’attendre comme ça. Est-ce qu’un armurier est aussi long ? Parce que sinon il aurait pu venir la veille. Ses doigts pianotèrent un instant sur le comptoir, pour attirer l’attention de la greluche qui servait de vendeuse, et quand elle l’eut à nouveau en tête, il leva un sourcil en pensant très fort que si elle ne se dépêchait pas… Non pas de menace en l’air, après ça vous donne l’eau à la bouche et on en ressort frustré.

La vendeuse vint vers lui avec un sourire aux lèvres et lui demanda ce qu’il désirait. Intérieurement, il se dit qu’il aurait du la menacer mais tant pis. Il se pencha doucement vers elle, accrochant son regard et lui murmura gentiment que si elle ne se dépêchait pas, il s’arrangerait pour que son supérieur vienne en personne. Ouh que c’est lâche, mais ça marche. La mignonne et fouteuse de tronche de vendeuse eut un air contrarié, et lui apporta quelques secondes après ses costumes bien préparés avec la petite note. Il donna le compte avec l’argent que lui avait donné Hijikata, et la mine toujours renfrogné, il se prépara psychologiquement pour l’armurier.

Quand il voulut sortir il se retrouva confronté à la porte fermée par la jeune fille bruyante. Bras occupés… et sol trop dégueu pour poser quoi que ça soit dessus. Après un énième soupir, et un effort télépathique pour que la porte s’ouvre toute seule, il dut retourner au comptoir, poser ses trucs en maudissant une fois de plus son supérieur, et alla ouvrir la porte. De toute façon, monsieur avait décidé qu’il n’était pas doué et que de toute façon, ce n’était pas une mission mais une virée pour accro aux boutiques. Mais ça ne se voyait pas du tout. Il fit de nouveau le chemin vers le comptoir, où se trouvait la jeune fille de tout à l’heure sortie de derrière le paravent. Il ré-empoigna les costumes, et grogna quelque chose à l’inconnue avec un regard dur:

« Je n'espère pas à vous recroiser un jour, vous êtes une perte de temps. »

Et il sortit du magasin, du moins c’est ce qu’il avait prévu, laissant échapper la note d’Hijikata. Il la regarda d’un air plus que lassé, et la laissa là sans aucun remord, il avait toujours celles pour l’armurier…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suou

avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 03/09/2007

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Shinobi
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Re: A la recherche d'une identité   Dim 9 Sep - 18:17

Suou observa les actes de l'inconnu en attendant sagement que la vendeuse lui demande le règlement.
Lorsqu'elle le vit s'approcher de la porte, elle voulu l'ouvrir, mais il fit demi-tour avant qu'elle ait le temps de faire quoi que ce soit.
De plus, il ajouta une remarque quelque peu déplaisante et blessante pour elle qui était si sensible.

Elle s'empressa donc de payer la vendeuse et sortit prestement dans le but de s'excuser auprès du beau samourai. Il ne manquait plus que ça, maintenant, elle se mettait même à dos les inconnus.

Elle vit tomber du tas de kimonos la note du tailleur et la ramassa, en marchant toujours à sa poursuite.
Elle regarda alors des ryos s'ecrouler de la poche du personnage et les rattrappa au vol par reflexe.
Elle avait déjà oublié la présence d'Akechi et se concentrait plutôt sur l'inconnu qui balançait à droite à gauche des ondes négatives, qu'évidemment, elle ne percevait pas.
Elle lui tapotta donc sur l'épaule et, n'osant lever le regard vers lui, attendit qu'il se retourne.

Lorsqu'elle obtint enfin son attention, elle lui tendit la note ainsi que les quatres ryos qui lui avaient echappés et qui n'étaient pas une somme moindre.
Voyant qu'il ne pouvait faire aucun mouvement, elle prit la parole.

"Vous avez fait tomber ça et..ça. Si vous voulez, je peux tenir vos kimonos le temps que vous les rangiez..."

Sa proposition étant des plus honêtes, elle profita de sa reflexion pour ajouter :

"Je m'excuse de vous avoir fait perdre du temps, ce n'était absolument pas dans mon intention, je suis sincèrement désolée..."

Elle continuait de fixer ses pieds, frottant l'un contre l'autre en attendant sa réponse. Peut-être allait-il la refouler méchament, peu importe, elle se serait au moins excusée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saito
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 31/08/2007

Caractériques RPG
Clan: Shinsengumi
Grade: Commandant
Gains: 7 ryos

MessageSujet: Re: A la recherche d'une identité   Dim 9 Sep - 19:11

Avec un enthousiasme non feint, hum bien sur, il se mit en quête de l’armurier. Qui aurait dit que quelques kimonos auraient ce poids là, pas que ça soit lourd mais il ne voyait pas comment porter et les armes et les costumes d’Hijikata. Il soupira, vraiment son supérieur ne savait pas à qui donner ses missions. C’est vrai quoi, il aurait demander de faire ça à n’importe quel débutant de Shinsengumi ! Mais non évidemment, c’était pour sa poire. Il allait continuer à râler mentalement quand il sentit une tape sur son épaule. Haussant imperceptiblement le sourcil, il savait parfaitement qui avait fait ça. A vrai dire, il savait aussi qu’elle l’avait suivi, mais ne s’était pas retourné, ça n’en valait pas la peine. Il pivota donc vers la jeune fille du magasin et son aura qui sentait la gentillesse à plein nez. Ses yeux noirs fixés sur elle, il attendit qu’elle se manifeste. Elle ne l’avait pas suivi et aborder pour rien normalement.

Elle lui tendit de l’argent et la note du tailleur. Ah bah, il n’avait pas sentit tout cela partir de ses poches. Mais visiblement à part faire léviter les kimonos il ne pouvait pas sortir ses mains pour attraper les fugueuses. Il s’empêcha de soupirer mais son regard lourd sur cette fille était clair. Elle prit la parole, proposant de le défaire de sa charge un instant. Sans un mot, il mit les kimonos dans les bras de cette fille, et reprit son du. Il l’écouta proférer des excuses. S’il avait été dans son habitude de sourire, il l’aurait fait mais là, fallait pas trop lui en demander non plus.

« Excuses acceptées. Et vu que vous êtes là, vous allez m’aider si vous n’êtes pas pressée, ça sera votre dette contre mon temps perdu. »

Il lui laissa les kimonos dans les bras et fit quelques pas. Fronçant les sourcils, il se retourna avec un visage contrit.

« Hum… auriez-vous l’amabilité de m’accompagner et de me garder ces kimonos le temps que j’aille chercher une commande chez l’armurier ? Et offrez-moi le plaisir de savoir votre nom. »

Parfois, il se demandait comment il pouvait être aussi poli quand on savait ses capacités de combat. Le paradoxe de l’homme sanguinaire certainement. Quoi qu’il en soit, il espéra qu’elle accepte de l’aider, parce qu’il ne voyait vraiment pas comment faire. Et puis, elle lui ferait regagner le temps perdu par sa faute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suou

avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 03/09/2007

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Shinobi
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Re: A la recherche d'une identité   Dim 9 Sep - 19:36

La voix de l'homme la fit rougir, Il avait une voix douce, mais sans réelle musicalité, elle était monotone. Ses paroles résonnèrent dans sa tête avec force d'inquiétude, mais lorsqu'elle eut enfin saisi leur sens, elle s'empressa de lui sourire, ne levant pas les yeux vers lui pour autant, de peur de l'importuner.

Elle saisit les kimonos qu'il lui laissa et le suivit. Sa question lui parut quelque peu déplacée mais bon, elle ne voulait pas le fâcher. Elle ne su que dire. Son nom ? Hum, devait-elle lui donner le vrai ? un faux ? Elle n'en savait rien. Elle décida donc de jouer franc jeu.

"Suou."

Elle n'osa rien ajouter de plus, et se contenta de lui servir d'étagère mouvante le temps qu'il finisses ses achats.
Elle observa dans les moindres détails sa démarche élégante, le pli de son sombre kimono sur ses hanches...

*Attends un peu ?! Arrete de ...de...fantasmer ????*

Bien évidemment, ce digne samourai était loin du compte. Elle était jeune, stupide, et surtout ne risquait pas de plaire à la gente masculine de si tôt pour cause de "physique intensément peu commun donc bizarre". C'était ce qu'elle pensait. De plus, il devait avoir au moins 20-25 ans, soit entre 2 et 7 ans de plus qu'elle, donc quelque chose de peu concevable. Il allait quand même pas passer pour un pervers pour ses beaux yeux.
Bref, elle eut beau se concentrer tant qu'elle put, rien n'y fit.
Ses yeux restèrent à délimiter la silhouette plaisante de l'homme et lorsqu'il s'arrêta devant l'armurie, perdue dans ses pensées, elle le heurta, mais par chance, pas assez fortement pour faire tomber quoi que ca soit ou lui faire perdre l'equilibre, juste qu'elle restait plantée là, collée contre son dos, rouge comme une tomate et à ne pas savoir quoi dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saito
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 31/08/2007

Caractériques RPG
Clan: Shinsengumi
Grade: Commandant
Gains: 7 ryos

MessageSujet: Re: A la recherche d'une identité   Dim 9 Sep - 20:03

« Suou »
Ouais, ça ne lui disait rien, mais c’était un prénom comme un autre après tout. Il ne connaissait encore personne qui s’appelait comme ça, au moins il ne pourrait pas la confondre avec une autre. Bref, vu qu’elle consentait à être sa teneuse d’achats, autant qu’elle l’aide jusqu’au QG au moins, il serait tranquille. Bon youplaboum, voilà l’armurier où Hijikata voulait qu’il aille. Une devanture comme une autre, l’odeur du cuir provenant de l’intérieur, âcre. Bon, bah il ferait vite… Il allait tourner pour entrer dans le magasin qu’ils sentit quelque chose heurter son dos. Il fronça les sourcils et resta immobile. Alors là, soit il s’était trouvé une nigaude bien trempée, soit elle avait besoin d’une nouvelle paire d’yeux, parce que ne pas le voir c’était vraiment, mais alors vraiment impossible. Il soupira et se retourna en s’éloignant un peu de la jeune fille au visage carmin.

« Vous devriez faire un peu attention où vous marchez mademoiselle Suou, je doute qu’une femme de votre session soit si maladroite, à moins que vous soyez un cas exceptionnel. »

Il se détourna et entra dans l’armurerie. Oui, même si l’aura de Suou était parfaitement pure, son corps avait une attitude qui ne détrompait personne : cette fille avait eu un entraînement peut-être au combat, il savait lire les âmes des personnes, il n’était pas un tâteur de corps non plus. Cela ne l’étonnait pas, par les temps qui courent, nombreuses sont les femmes qui s’entraînent pour se défendre, se battre, bref elles visent à leur survie en cas de danger. Il aimait ce regain de confiance en ces personnes, qui ne comptent plus sur la force des muscles masculins pour se défendre. Tiens d’ailleurs, il aurait bien aimer savoir où travaillait cette fille.

Dans l’armurerie, il n’y avait presque personne. Saito s’avança jusqu’au comptoir et posa d’un geste nonchalant la note pour la commande. Avec un sourire poli, le vendeur lui prit, et lui assura qu’il se dépêcherait. Oh miracle enfin quelqu’un de censé dans ce bas pays !! Et il tint parole le bougre, cinq minutes après, il revenait avec la commande d’Hijikata. S’il avait voulu, Saito aurait hurler « Halleluja » mais faut pas exagérer non plus. Payant, il prit la commande et sortit d’un pas nonchalant. Avisant la jeune fille qui l’avait attendu, il lui adressa de nouveau la parole.

« Nous allons aller porter tous cela à la personne qui les a commandé, ce n’est pas très loin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suou

avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 03/09/2007

Caractériques RPG
Clan: Chôshû
Grade: Shinobi
Gains: 5 ryos

MessageSujet: Re: A la recherche d'une identité   Dim 9 Sep - 21:30

Elle baissa la tête à nouveau, elle buvait ses paroles certes, mais elle etait intimidée. Et puis encore une fois, on lui reprochait sa maladresse. Non qu'elle n'y fut pas habituée, mais ce n'était pas évident pour elle d'être surnommée "cataclysme" et encore moins d'en faire subir les conséquences aux gens qui l'entouraient.
Elle repensa à Akechi. Elle ne l'avait pas vu, il avait dû finir par renoncer et partir faire la cours à quelques prostituées pendues aux balcons des maisons closes environnantes.

"Je suis navrée, je suis de nature assez maladroite et tête en l'air..."

Elle n'osa pas croiser son regard, mais elle vit ses jolies hanches se diriger vers la boutique et y pénétrer. Elle attendit 5 minutes tout au plus et le vit ressortir les bras chargés d'armes. Elle s'empressa de lui tendre les bras afin d'en accueillir quelques uns, elle pensait ainsi lui être utile et alléger sa charge.
Il prit à nouveau la parole, elle croisa son regard, ses yeux noirs étaient d'une noblesse incomparable, jamais elle n'avait vu tel regard, emplit de tant de sensations, de souvenirs, de choses si inatteignables. Pourtant, elle était seule à voir tout cela, les compatriotes de Saito avaient tendance à considerer ses yeux comme vides de toute émotion et complètement stoïques.

Il voulait qu'elle le suive, elle obéit, loin d'elle l'idée d'à nouveau l'embeter. Alors, elle se mit en route, le suivant comme un petit chien utile, portant quelques uns des achats de cet inconnu auquel elle n'avait osé demander le nom.
Elle continua de l'observer, ses moindres faits et gestes, ses regards, ses soupirs, les mouvements de ses jambes, le léger rebondissement de son katana et son wakisashi sur sa hanche, ses cheveux balançant au grè de ses pas, son kimono...
Il était transcendant que le charme qu'il dégageait n'était pas sans effet sur la demoiselle. Rares furent les hommes qui lui parurent si charismatiques.

*Il me donne la même impression que Yoshida...*

Alors, la brise caressa doucement sa joue, et elle cru déceler une légère odeur d'encens, de poudre à bougies et d'huiles essentielles provenant de son accompagnateur, une odeur qui lui prit les narines si fortement qu'elle ne put s'en détacher.
Lorsqu'il arriva devant le QG, elle lui rentra à nouveau dedans, comme la première fois, respirant à plein nez le parfum qu'il laissait derrière lui.
Elle leva la tête, regarda la grande porte en bois massif qui se tenait devant elle et retint sa respiration en voyant l'ecriteau "Quartier Général du Shinsengumi".

*Geniaaaaaaaaaaal !!!! C'est mon jour de chance, je vais pouvoir y entrer et en plus de ça, j'aurai déjà quelqu'un de qui obtenir des infos (*o*)...euh...attends voir...(>_<)ça veut dire que ce type...c'est un...loup de mibu ?????? rhaaaaaaaaaaa...et il fallait que ca tombe sur moiii (T_T)...*

"Euh...vous faites partie du Shinsengumi ? Parce que en fait...j'ai lu une annonce concernant la recherche d'une femme de ménage, aide cuisinière...enfin femme à tout faire...et en fait...et bien...je dois voir un certain...euh..."

Elle sortit un papier de son obi et l'ouvrit sur le tas de kimono d'un doigt et le lu.

"Saito Hajime, qui s'occupe du recrutement durant l'absence du Capitaine."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saito
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 31/08/2007

Caractériques RPG
Clan: Shinsengumi
Grade: Commandant
Gains: 7 ryos

MessageSujet: Re: A la recherche d'une identité   Dim 9 Sep - 22:21

Le chemin s’était passé silencieusement au grand bonheur de Saito, il ne se voyait pas assailli par les questions d’une inconnue à essayer de répondre des trucs incompréhensibles. Bon, ils étaient arrivés sans encombre c’était le principal. Et elle lui rentra dedans à nouveau. Saito émit juste une sorte de grognement, à vrai dire, il n’allait pas la blâmer si elle était vraiment si inattentive que ça, lui était bien assez froid… Il ouvrit la porte du QG, et elle recommença à parler. Evidemment, ça ne pouvait pas en être autrement, une femme qui parle pas c’est une femme malade, ou alors un travesti. Il la regarda alors qu’elle parlait, un de ses sourcils se levant d’un air dubitatif. Ah tiens, il ne savait pas qu’on cherchait une femme de ménage ici, bah en même temps, ça devient tellement crade qu’il faut bien en trouver une un jour non ?

Il la regarda sortir un papier de sa poche, le lire et déclamer qu’elle devait voir Saito Hajime. Arf merde, jusque là c’était lui. Ses lèvres se pincèrent. Il allait devoir la supporter encore un peu, génial non ? Ahlala, lui qui pensait être tranquille après cette mission de fillette, et qui pensait pouvoir boire un ou deux petits remontants pour le consoler de cette stupide missions (tous les prétextes sont bons).

« Bon eh bien malheureusement c’est moi, vous allez devoir me supporter encore quelques minutes. Maintenant entrez. »

Il ouvrit la porte et la laissa passer. Lui indiquant une fois à l’intérieur un truc pour poser les kimonos, il donna à une espèce d’andouillette qui passait par là les armes pour pouvoir le débarrasser.

[ hum... Fini ]

Arrow [Chambre de Saito] Un entretien pas comme les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la recherche d'une identité   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la recherche d'une identité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la recherche d'un animal rare [Kaherith]
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chant Funèbre des Loups de Mibu :: Tokyo :: Naramachi-
Sauter vers: